• Kevin Bonneville

Les Gens de l'ombre #04 : La Designer Graphiste


Cette personne est tout aussi importante que la correctrice-rédactrice, mais c’est son travail que l’on voit en premier. On a beau se convaincre que nous ne sommes pas superficiels en disant « On ne juge pas un livre à sa couverture » et pourtant, c’est ce que nous faisons tous. Je ne vous juge pas, je m’inclus dans le lot. C’est pourquoi travailler la page couverture est aussi important que de travailler le contenu du livre. Tout comme pour la révision et l’édition, il faut avoir confiance au professionnel que nous employons pour ce travail.


Laissez-moi vous raconter mon expérience personnelle. Avec toutes les années que j’ai travaillé l’univers d’Audrey, il est juste de dire que je savais exactement ce que je voulais comme image de couverture. J’engage modèle et photographe et je planifie une séance photo. Je choisis trois clichés et j’envoie le tout à la graphiste. Deux jours plus tard, elle m’appelle et d’un ton de voix trahissant un embêtement elle me dit : « Ton idée, c’est une affiche de film. Ce n’est pas l’idéal. Si tu permets, je te propose un design qui n’ira pas à l’encontre de ton idée et du feeling que tu veux que les lecteurs aient en voyant le cover. » J’ai mis mon orgueil de côté et l’argent que j’ai investis sur la séance photo à la poubelle. C’est une professionnelle, j’ai décidé de lui faire confiance. Je lui ai donné carte blanche. Après 4 ou 5 échanges d’idée et de correction à la couverture, j’ai finalement dit : VENDU!


J’étais loin de mon idée de départ et pourtant j’ai l’impression que c’est exactement comme ça que je la voyais. Rappelez-vous : le ou la graphiste travaille POUR vous et non CONTRE vous. Écoutez ses conseils, cette personne sait ce qu’elle fait et elle travaillera aussi longtemps que vous savez ce que vous voulez. Vous n’êtes pas sûr? Faites confiance. J’étais aussi fier du travail fait sur la couverture que ce que j’avais écrit à l’intérieur.

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout